Loading...

Google AMP : premiers tests du Parisien, des Echos et de RTL

En bref

Le format AMP (Accelerated Mobile Pages) a été imaginé par Google pour rendre les pages Web plus légères sur mobile. L’objectif est d’améliorer l’expérience de lecture sur iPhone et appareils Android. Il a été lancé sur smartphones le 24 février dernier. Il se matérialise par l’apparition croissante de carrousels d’articles au dessus des résultats de recherches mobiles “traditionnels”.

Le Parisien, les Echos et RTL ont été les premiers à le tester, ils relatent leur retour d’expérience sur le JDNET.

En résumé, pour le moment il est difficile de mesurer les impacts de ce nouvel outil. Les Echos indiquent un “temps de chargement quasi instantané”. Guillaume Bournizien, digital marketing manager au Parisien, affirme que l’affichage est “deux à quatre fois plus rapide que pour les pages traditionnelles”.

Pour cela, les sites médias ont fait un grand tri parmi leurs nombreux scripts analytics, publicitaires et autres présents au sein des pages. Les partenaires publicitaires seraient les plus gourmands, ils peuvent représenter jusqu’à 50% du temps de chargement d’une page mobile ! Autre contrainte technique complexe à mettre en oeuvre pour certains sites : basculer les URLs au format “https”. De plus, certains prestataires techniques du Parisien ne sont pas compatibles AMP comme Dailymotion et SmartAdserver solution d’Ad serving qui gère les campagnes vendues en direct par la régie.

Pour RTL, cela a été plus simple car tous leurs sites mobiles ont été refondus bien avant la naissance de l’AMP avec pour enjeu principal de les alléger. L’AMP est en évolution permanente, Google a par exemple permis aux médias d’intégrer leurs contenus protégés par un paywall ce qui n’était pas le cas au début.Cependant pour la publicité, Google ne serait pas pour garder format “interstitiel” et les habillages de pages qu’il juge trop intrusifs.

Quoiqu’il en soit, Google restant pour la plupart des sites d’actualités leur principal générateur de trafic, en cela la relation de dépendance des éditeurs envers lui ne peut donc qu’être renforcée avec l’arrivée de l’AMP.

You might also like

No Comments

Leave a Reply