Loading...

E-mailing : les bonnes pratiques

icône e-mailing
Quelles sont les règles pour faire en sorte qu’un e-mailing soit réussi ?

Plusieurs critères entrent en jeu pour réussir sa campagne e-mailing au-delà de la location d’un fichier d’adresses opt-in et bien ciblé, découvrez les éléments déterminants…





Pour réaliser un e-mailing efficace, voici quelques bonnes pratiques :

L’apparence du message

  • Expéditeur : nom de société, produits, accroche promotionnelle… Très important avec l’objet pour déclencher l’ouverture. Préférer un “Claire de SOCIETE” que “contact de SOCIETE” pour éviter de tomber dans le dossier SPAM
  • Destinataire : personnaliser le champs avec ce que vous connaissez de votre “cible”, titre, civilité, nom, prénom..
  • Adresse de reply : affecter une adresse de réponse valide car de nombreux internautes ont tendance à utiliser la fonction “répondre” de leur messagerie pour prendre contact et pas forcément le lien contact figurant dans votre e-mailing…
  • Objet : déterminant pour l’ouverture du mail (+10% d’ouverture). Il doit être court et incitatif. Par exemple un teasing (message mystérieux), un objet personnalisé, ou une question à l’internaute …

Rédiger votre e-mailing

Il faut découper votre message en trois axes de rédaction :

  • Le Problème : expose les difficultés auxquelles les cibles sont confrontées et auxquelles les solutions vont y répondre. Exemple : “l’hiver approche”
  • La Solution : détaille les apports du service ou produit face au problème constaté. Doit être structuré. 1 ou 2 solutions avec lien/documents. Exemple “Nous vous proposons des chauffages solaires à -50%”
  • L’Action : révèle les démarches à suivre pour accéder aux solutions. Numéro de téléphone/questionnaire/formulaire/site/… Exemple : n conseiller vous rappelle, remplissez le formulaire suivant.

Les autres astuces :

  • Personnaliser son message : l’objet, la formule d’introduction ou certains éléments du message (lieux, données personnelles, de la formule de politesse, géomarketing…)
  • Proposer une incentive (cadeau, coupon à télécharger, offre promotionnelle, instant gagnant,…)
  • Favoriser le marketing viral en offrant la possibilité à l’internaute d’envoyer ce mail à un ami
  • Rendre votre e-mailing cliquable : multiplier le nombre de liens dans votre message sur vos visuels, titres, etc. Cela permettra de faire grimper votre taux de clics.

Les mentions spéciales

  • Les mentions légales (Mention CNIL)
  • Lien vers page miroir (L’e-mailing en ligne pour les outils de messagerie ne lisant pas correctement le HTML)
  • Origines de l’envoi (Mention “vous recevez ce message car..”)
  • Mention de désabonnement : l’internaute doit trouver facilement un lien de désabonnement. Lorsqu’il clique dessus, son désabonnement doit être confirmé et il est intéressant de comprendre les raisons de son choix. Lui faire des suggestions : e-mail trop fréquent, contenu pas adapté, etc.
  • Ne pas oublier de faire figurer un contact en bas de mail ou coordonnées physiques

Suivez le comportement de vos abonnés en temps réel

Pour suivre les statistiques de vos campagnes e-mailing, il existe des logiciels tels que Sarbacane, très simple d’utilisation et économique.

Il existe également des plate-formes en ligne telles que Cabestan ou MailPerformance mais elles sont adaptées aux campagnes à grands volumes : au moins 100 000 mails envoyés à l’année.

Ces outils vous permettront de tirer des enseignements des usages de vos abonnés :

  • Quels sont leurs contenus favoris ?
  • Sont-ils des acheteurs réguliers ?
  • Quels produits achètent-ils ?
  • Etc.

L’objectif est de mieux connaitre vos internautes et de déclencher ensuite des actions pour les fidéliser et atteindre un niveau de marketing one to one.

Article lié : benchmarking des e-mailing voeux 2007

You might also like

1 Comment

Leave a Reply