Loading...

Rédaction SEO : 45 bonnes pratiques

Énormément d’entreprises continuent de croire que la rédaction en SEO tourne autour d’un seul procédé : insérer des mots-clés dans le code source de la page web, ou dans le corps de texte lui-même.

Même en 2018, cette croyance reste ancrée. Nous savons pourtant que la qualité et la pertinence du contenu ont plus de poids que quelques mots-clés dans un titre ou dans la balise en-tête.

Selon une étude récente de Searchmetrics sur les facteurs généraux de classement de Google, la pertinence du contenu global est un meilleur facteur de classement que le nombre de mots ou de mots-clés dans le corps de texte, que le descriptif du titre ou la balise entête.

Parce que ces agences se focalisent sur l’art du SEO en lui-même, elles en oublient l’art de l’écriture. Le vrai succès (pour les classements des moteurs de recherche, pour l’expérience des utilisateurs, pour une majorité des marques, et plus généralement du particulier au professionnel) n’apparaît que quand l’art du SEO et de la rédaction sont combinés.

Aucun des deux ne peut survivre sans l’autre. Ce concept n’est pas aussi simple. Les rédacteurs Web sont soit formés dans une discipline rédactionnelle traditionnelle, soit dans le digital. La plupart des agences ont l’un ou l’autre. Trouvez-en un rédacteur qui combine les deux et vous aurez le Saint Graal.

Répétons le encore une fois, le SEO est un plus pour n’importe quel texte en ligne, particulièrement du point de vue des mots-clés, et il est important de bien reconnaitre et d’utiliser ces mots-clés pour différents articles ou pages. Je parle d’une utilisation « stratégique » mais c’est un terme à bannir de votre vocabulaire. La stratégie c’est plus qu’une recherche de mots clés et

de remplissage de blancs avec un peu de contenu, la stratégie doit surtout inclure du contenu créatif et de qualité qui sera parlant pour l’audience.

Les lecteurs peuvent immédiatement reconnaître une plume authentique, et ils remarquent plus rapidement encore une voix fausse, particulièrement en 2018. Si le lecteur reconnaît l’une des deux, il n’aura aucune reconnaissance pour la marque et votre travail n’aura aucun impact.

Ce faisant, voici le top 45 des conseils qui s’appliquent à n’importe quel auteur de contenu, pour n’importe quel type d’entreprise. L’objectif étant l’art d’écrire soi-même, et de vous guider naturellement vers la création de contenus de qualité dont les moteurs de recherche raffolent.

1. Pensez mots-clés avant tout

Votre texte doit être trouvé par les moteurs de recherches avant même que vous ne puissiez impacter sa visibilité. Peu importe à quel point ils deviennent intelligents, les algorithmes ne peuvent pas reconnaître la qualité de votre style d’écriture… Mais si des mots-clés sont présents, vous allez avoir plus de chances d’être entendu.

2. Abordez la recherche des mots-clés comme un art

Il existe des milliers d’articles sur les mots-clés disponibles : recherchez, découvrez et testez ce qui marche le mieux pour vous. Faites en sorte que ce procédé devienne cyclique.

Vous pouvez par exemple créer un calendrier en y intégrant des thèmes et mots clés par trimestre. Le marché évolue et de nouveaux mots-clés deviennent tendances plus rapidement que vous ne le pensez.

3. Étudiez la concurrence des mots-clés

De multiples outils sont disponibles pour trouver les mots-clés de vos concurrents. Attention : utilisez SEULEMENT leurs mots-clés, n’étudiez pas leurs textes, vous risqueriez de paraphraser leur texte et seriez incapable de créer quelque chose d’original.

Étudiez les mots-clés (pas le contenu) de vos concurrents. Créez votre propre style et vous serez entendu.

4. Ciblez 1 ou 2 mots-clés pour chaque contenu

Toujours se concentrer sur des termes plus larges sur vos pages « parentes » et sur des termes plus précis sur vos pages « enfants » qui y sont rattachées.

5. Utilisez les mots-clés les plus importants

Pour envoyer aux moteurs de recherche un signal fort sur le sujet de votre contenu, il est vital d’utiliser vos mots-clés dans l’ordre suivant (par ordre d’importance) :

– balise title

– liens internes dans le contenu

– L’alternative textuelle de l’image (description associée à l’image)

– balises entête (toujours avoir un H1)

– méta description

6. Écrivez en gras et utilisez des phrases impactantes

Google porte une grande attention à ça, y compris la mise en évidence d’extraits. Donc faites en sorte d’utiliser des mots-clés ciblés en gras et des phrases choc quand c’est possible.

7. Fixez l’élément le plus important

Vos mots-clés cibles doivent être présents dans votre balise title, idéalement au début.

Rappelez-vous également qu’elle doit être d’environ 60 caractères, donc passez autant de temps dedans qu’à écrire votre contenu.

Pour la balise title de la page d’accueil, ciblez trois des plus importants mots-clés qui décrivent votre entreprise et/ou site web.

Toujours penser au récit. Faites-le court. Parlez le même langage que votre audience.

8. Ajoutez des mots-clés associés

N’ajoutez pas simplement des mots-clés après avoir écrit votre texte. Si vous avez bien préparé votre recherche de mots clés, gardez à l’œil la liste des mots-clés sémantiquement connectés pendant que vous rédigez. Insérez-y des mots qui y sont naturellement liés.

9. Utilisez vos mots-clés ciblés dans votre méta description

Google nous dit ne pas utiliser la méta description comme un facteur de classement. Cependant, si quelqu’un fait une recherche orientée sur un mot-clé ou une expression, ces mots seront en gras.

Mettre en gras attire l’œil, et peut inciter l’utilisateur à cliquer plutôt que de faire défiler la page de recherche. Rédigez votre méta description comme vous écrivez une annonce publicitaire.

10. « Écrivez ivre, publiez sobre »

Belle paraphrase d’Hemingway. Ça ne veut pas dire que vous devez boire jusqu’à n’en plus pouvoir, et de publier votre texte un jour après. Mais vous devez vous créer une ambiance pour écrire facilement, de la manière la plus simple possible pour satisfaire les lecteurs et les moteurs de recherche.

La méditation fonctionne pour certains, d’autres préfèrent simplement conduire un peu en voiture ou à moto. D’autres se relaxent avec de la musique et un verre. C’est au goût de chacun.

La solution pour tout le monde est simple : souciez-vous de votre style d’écriture et trouvez vos idées avant de vous souciez de la forme.

11. Écrivez. Réécrivez. Puis faites le encore… jusqu’à ce que ça soit bon

Il s’agit de routine et de méthode. Comme William Zinsser le dit dans son livre Writing to Learn: « c’est seulement en répétant et en mettant en pratique la méthode (écrire, réécrire, élaguer et mettre en forme) qu’on peut créer et produire facilement. »

12. Schématisez et Planifiez

Il est largement plus facile pour votre esprit, et pour un moteur de recherche, de lire par bloc et d’en avoir une vision d’ensemble.

La plupart des gens écrivent instinctivement de manière chronologique et linéaire, comme le fait Jack Kerouac. Mais nous ne faisons pas de la littérature, la majorité d’entre nous écrivent pour leur entreprise et assurer leur succès.

Organisez vos gros titres (en SEO avec des mots-clés! ) et comblez les trous. Parfois ces gros titres sont plus importants que les mots en dessous.

13. Écrivez phrase par phrase

Créez des pages Word ou Google en format paysage pour votre premier jet, et écrivez phrase par phrase. N’écrivez aucun paragraphe jusqu’à vos premières séries de modifications.



C’est une astuce découverte dans « The Elements of Writing » de Charles Euchner, les phrases d’une seule ligne gardent l’esprit réactif. Elles aident à rassembler les idées quand vous commencez à publier.

Pensez court pour chaque phrase (comme un tweet de 140 caractères) et adoptez une écriture brève et concise.

14. Écrivez chaque jour

Un muscle grossit quand il pratique un entrainement régulier combiné à de moments de détentes…

Votre esprit fonctionne de la même façon.

Encore une fois, écrivez chaque jour pour entrainer votre cerveau, et ajoutez un moment de détente juste après. N’arrêtez jamais le développement de votre « muscle d’écriture ».

15. Éteignez votre wi-fi

Ce conseil vient de Tim Ferriss, l’auteur de The 4-Hour Workweek.

Cet exercice simple permet de rester concentré et empêche votre esprit de réagir à quoi que ce soit qui ne correspond pas à votre état d’esprit du moment. Les distractions peuvent ruiner une ambiance de travail. Faites-en sorte qu’elles soient inexistantes.

16. Vous avez des questions ? Demandez à votre assistant numérique

Le wi-fi est éteint, mais vous avez parfois besoin de réponses immédiates à vos questions. Certains ne peuvent pas travailler sans répondre à ces questions. La solution est simple : demandez à Siri.

17. Arrêtez d’attendre l’inspiration

C’est totalement inutile. Il n’y a rien de pire qu’attendre l’inspiration, à moins que vous aimiez parler d’écriture à la place d’écrire. Les vrais écrivains écrivent chaque jour et en font un mode de vie qui les aidera à développer leur art. La pratique fait avancer les choses et demande de la discipline.

Les mots fusent plus facilement et rapidement après s’être contraint à une pratique quotidienne et de la discipline. Rien n’arrive sans la pratique.

18. Essayez d’écrire à la main

Écrivez à la main dans les taxis, les bus, au milieu d’une réunion etc. Essayez, et relisez vos notes avant de les taper à l’ordinateur.

19. Écrivez sur ce que vous aimez

Pour vraiment maîtriser l’art des mots, adoptez un style d’écriture qui vous rend heureux, sans vouloir à tout prix gagner de l’argent. Plus vous écrivez, meilleur vous deviendrez.



Prenez des notes tous les jours sur ce qui vous interroge, ou vous fait poser des questions sur le but de tout ça. Les textes courts apportent de l’inspiration.

20. Posez des questions tous les jours

Amis, famille, conjoint, n’importe qui. Poser leur continuellement des questions.

Plus vous apprenez, plus vous pouvez apporter aux lecteurs (qui peuvent devenir vos futurs clients), sans prendre en compte votre industrie. Les questions sont les clés de l’apprentissage. Laissez les gens parler.



Pensez 80/20, laissez les autres parler 80 % du temps, et parlez aux autres 20% du temps. Votre style vous remerciera un jour (et par conséquent les clients pour qui vous écrivez).

21. Connaissez votre public & écrivez pour eux

Pensez à conserver votre style et rester le même. C’est comme ça que vous vous distinguerez de milliers d’autres auteurs.

22. Vous écrivez mieux sous la pression ?

Pour certaines personnes, la pression d’une date limite les forces à stimuler leur créativité. Si c’est votre cas, entourez-vous d’un chef de projet qui avancera votre date limite.

23. Pensez comme un journaliste

Posez-vous 6 questions : qui, quoi, quand, où, pourquoi et le plus important, comment? Le contenu de vos clients en dépend.

24. Ne casez pas ces 6 questions en un seul paragraphe

Ça ne risque pas d’être digeste seulement pour le lecteur, mais aussi pour les moteurs de recherche qui risquent de prendre votre texte pour un spam et d’y voir un concentré de mots clés. Écrivez de façon à être naturel.

25. Construisez votre travail autour de ces questions

Il faut toujours se demander quel est le problème et comment apporter une solution claire à ce problème. Une question tout aussi importante : est-ce que le lecteur se sentira concerné ?

Cela vous aidera à conserver un style direct, mais aussi à satisfaire autant les moteurs de recherche que les lecteurs.

26. N’attirez pas que la vue

Sollicitez aussi les autres sens, comme l’odorat, l’ouïe, le toucher et le goût. Essayez de faire appel à vos 5 sens dans chaque partie du contenu que vous créez.

27. Quand vous écrivez, pensez comme une caméra

Apportez une vue d’ensemble, en haut, de près, au milieu et derrière la scène. Laissez votre audience expérimenter le moment, et pas seulement le lire.

28. Fractionnez vos longs projets en petites tâches

Écrivez les gros titres d’abord ( n’oubliez pas d’utiliser les mots-clés ciblés à l’intérieur), puis remplissez chaque section. Cela fonctionnera aussi bien avec un texte de 2 500 mots écrit dans les règles de l’art, qu’avec un texte de 750 mots qui parle des aspects techniques d’une production pour un client.

29. Gardez toujours votre conclusion à l’esprit

Savoir où votre contenu vous mène assure à votre texte de rester précis et net, et cela vous aidera le plus souvent à atteindre le but ultime de la plupart des textes en ligne : un achat.

30. Vérifiez votre orthographe et votre grammaire

Orthographiez mal un nom et votre article perdra immédiatement sa crédibilité. Créez votre contenu avec une grammaire bâclée, et votre article subira le même effet. Après avoir vérifié votre orthographe et votre grammaire, vérifiez encore.

31. Pensez à la crédibilité de votre marque comme aux mots clés pour SEO

Sans crédibilité, vous perdrez toutes chances de captiver l’attention de l’audience. La situation devient critique si vous répandez de fausses informations. Prenez du temps en plus pour faire des recherches et des vérifications.

32. Modifiez votre texte avec la règle des 10 secondes

Cette règle s’applique pour chaque paragraphe, particulièrement pour le premier paragraphe de votre méta description. Vous voulez immédiatement saisir l’attention du lecteur et la garder.

Demandez-vous s’il est utile d’ajouter plus d’informations dans cet article. Si c’est le cas, et que vous avez en plus un CTA (Call To Action) correct dans un article, cela pourra amener le lecteur à acheter.

33. Écrivez des phrases et des paragraphes forts

Les mots les plus forts doivent commencer et finir une phrase. Les phrases les plus fortes doivent apparaître au début et à la fin d’un paragraphe.

Cela aide à garder les éléments les plus faibles au milieu de la phrase, et à mettre en évidence les idées les plus importantes aux yeux du lecteur.

34. Soyez obsédé par la clarté de votre style

Des textes propres reflètent un état d’esprit clair, quelque chose dont les gens (les clients!) ont besoin.

35. Gardez vos textes clairs et compréhensibles

Restez simple. Allez droit au but. Enlevez tous les mots inutiles. Écrivez vos phrases dans la forme la plus simple.

36. Soyez vigilants sur l’excès d’adverbe et d’adjectif

Si le verbe ou le nom n’ont pas une définition très claire, ils ne sont pas assez forts.

37. Utilisez un panel de phrases longues et courtes

Une grande variété de longueur de phrases aide à créer du rythme dans votre contenu. Les lecteurs aiment ça.

38. Les paragraphes courts laissent le temps à votre esprit de respirer

Utilisez plus souvent des paragraphes courts. Un espace entre deux paragraphes demande psychologiquement moins d’énergie pour lire, et par conséquent, de garder cette énergie pour vos ventes.

39. Utilisez toujours des verbes d’action

Cette phrase était impérative avec « utilisez ». Sans verbes d’action, vous laissez l’esprit s’échapper.

Si l’esprit se pose des questions, vous perdez une audience… ou des ventes.

40. Évitez les clichés

Evitez les comme la peste.

41. Écoutez votre musique préférée

Pourquoi ne pas écrire avec de la musique ? Certains genres musicaux apporteront de vraies émotions et ça se ressentira sur votre page avant même que vous le réalisiez, et elle n’en sera que meilleure.

La musique peut aider vos mots à sortir naturellement, donc utilisez-la.

42. Écrivez vos textes les plus importants le matin

Le matin, le cerveau est plus frais. Réservez toujours quelques heures le matin pour écrire vos textes les plus sérieux.

43. Emportez un carnet pour noter vos idées

Si vous avez les idées plus claires en écrivant à la main, emportez un petit carnet pour y noter vos idées plutôt que d’utiliser votre téléphone. Un calepin fera très bien ce travail et vous gardera loin de votre téléphone.

44. Pour les clients : pensez 80/20

Concentrez-vous sur le fait que 20 % de votre article produiront 80% des ventes de vos clients.

Comment ? C’est très simple, commencez toujours votre contenu autour des meilleurs produits en termes de ROI. Cela rehausse la valeur de vos produits, et aide au référencement de votre article, ce qui sera tout à votre avantage.

45. Pensez à prendre une pause

Les rédacteurs qui ont une vraie envie de créer et d’apporter de la qualité aux clients ont besoin d’une pause. Vous pouvez prendre une demi-journée pour vous, vous détendre, faire de la musique, de la marche… Tout ce qu’il vous plaît au fond.



Cette pause en milieu de semaine permet de garder votre esprit clair et frais, pour avoir un processus de travail positif, et par conséquent, satisfaire vos lecteurs.

Traduit et inspiré de l’article de Search Engine Journal

Summary
Article Name
Rédaction SEO : 45 bonnes pratiques
Author
Description
Voici le top 45 des conseils de rédaction SEO qui s'appliquent à n'importe quel auteur de contenu, pour n'importe quel type d'entreprise...

You might also like

No Comments

Leave a Reply